Précipitations est à présent disponible sur souterraine.biz

Comme “Précipitations” est sorti il y a six mois, mon premier instinct fut de ne pas trop me mouiller.

Mais 6 mois c’est comme 25 ans de nos jours. J’ai donc entamé une profonde plongée en moi pour dénicher les anecdotes croustillantes, les polaroids mentaux à peine jaunis, avant de réaliser qu’en vérité, mon récit ressemblerait davantage au film de la vie de Beavis & Butthead – moi en pyjama, sur un coin de table, à boire du café filtre, à tapoter sur des synthétiseurs dignes de l’école de musique d’Escatalens – qu’aux confidences poisseuses des sessions de ‘What’s going on’.
C’est ce qui est bien quand on fait seul ; pas la peine d’enfiler son perfecto, pas la peine d’expliquer quoi que ce soit.

Un collègue de label évoquait sa chambre de moine en Australie. Je me dis qu’un regard au dehors et c’est foutu ; tu vas te promener. De mon côté, c’était une chambre de moine en Angleterre. La fenêtre rediffusait éternellement un épisode de Wycliffe ou le show piètre de quelque autre inspecteur gris, un peu voûté, qui glisserait sur des papiers de fish and chips gras.
Mais ça m’a suffi comme fioul faiblard, ces looks douteux, ce FR3 du réel, ces machines boiteuses, pour tout dire mieux et tout rendre plus beau que je ne saurai jamais l’exprimer ici. Comme quoi…

On reparle dans six mois, pour la réédition du demi-siècle. Je promets des révélations incroyables et j’en serai toujours aussi fier.
ORDER THE VINYL VERSION / commander la version vinyle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s