Interview – Rémi Parson.

Belle interview chez Pop, Cultures & CIE !

Pop, Cultures & Cie

Rémi2016-6Avant de parler de ton actualité, j’ai découvert récemment tes « œuvres de jeunesse ». Quel regard portes-tu sur cette époque, ces époques, ces différents et nombreux groupes ?

Je porte sur elles un regard doux-amer. Je me dis parfois que j’aurais pu faire mieux. Pas tellement musicalement, mais en termes d’initiatives ; plus d’enthousiasme, de concerts. C’était tout de même une belle période, pleine de rebondissements. Il y a eu trois projets particulièrement importants pour moi : A Place For Parks, une évolution de notre groupe de collège, avec Bruno  déjà, post-rock façon The For Carnation. On avait gagné le tremplin rock local, ce qui nous avait permis d’enregistrer notre disque et de trouver des dates. Je jouais aussi dans Electrophönvintage, très pop canal Nouvelle-Zélande, avec lequel j’ai sorti mon premier 45t en 2000 et deux albums. Enfin, The Sunny Street, dans une veine plus shoegaze/wave et qui a sans doute eu le plus…

View original post 2 449 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s